vendredi 27 janvier 2012

Le livre de la mode de la semaine: La belle chute

tumblr_lepvdmvixu1qdge75.jpg

Le livre de la mode cette semaine n'est pas sans controverse: une fiabilité absolue dépeindre la personnalité, du mode de relation de travail et personnel des deux créateurs de mode comme Karl Lagerfeld et Yves Saint Laurent, sans tomber dans les stéréotypes habituels du monde la mode. Presque rien pour un livre qui dépeint de façon frivole et dix pop!

Allons chercher de l'arrière-plan: Yves et Karl rencontré au début de leur carrière, mais leurs différences ont été notées dès le début. En 1958, Saint Laurent a triomphé avec sa première collection pour Dior. Peu après, Saint Laurent a rencontré Pierre Bergé, son mentor, partenaire et véritable artisan de son succès commercial. Bientôt Yves a créé le label qui porte son propre nom, Saint-Laurent. Lagerfeld, quant à lui, a réagi (l'envie est très mauvais) déclarant la haute couture morts et est allé travailler comme pigiste pour différentes marques de prêt-à-porter, jusqu'en 1982, est entré en Chanel, le sauvetage de la signature de la désintégration et la création d'un modèle de directeur créatif qui arrive à construire un modèle d'esprit maison de mourir suite à des années plus tard par Tom Ford ou Nicolas Ghesquière.

YSL-de-la-Falase-et-catroux.jpg

Grâce à des entrevues avec des amis et des collègues des concepteurs, le journaliste de mode Alicia Drake propose des anecdotes révélatrices. Avec un grand cortège coloré des personnages secondaires, muses de la mode comme les personnages de Loulou la Falaise de la haute société que Talitha Getty, et des célébrités comme Mick Jagger et Andy Warhol, l'histoire est terminée avec beaucoup d'images et de références des défilés et sans esprit critique des moments mythiques des deux courses. En outre, les deux créateurs de l'homosexualité est traitée comme une manière directe et respectueuse, la contextualisation pop à cette époque pleine d'excès.

Yves-Saint-Laurent-karl-lagerfeld.jpg

Le livre a été publié en 2006, suscitant la colère du journaliste, dont Lagerfeld a été poursuivi pour atteinte à la vie privée, publique et rebaptisé «Drake-ula». Personnellement, je pense à la vie privée de ces personnages disponibles dans la moins mauvaise pour le livre, ce qui portait à l'autel de la création d'Yves Saint Laurent (bien qu'il est dépeint comme une insécurité, irritable et égocentrique) et plongé dans la misère Karl se précipite, qui est incapable d'identifier une seule contribution nouvelle au monde de la mode. Pourtant, pas de sang atteint la rivière, et la controverse dans ces cas, seulement servi à alimenter davantage le mythe.

En Jared | Le livre de la semaine de la mode: les livres de Mad Men
En Jared | Le livre de la mode de la semaine: La robe de mariée: 300 ans de mode nuptiale



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire